Pages

vendredi 17 décembre 2010

Une formation commerciale certifiante de qualité !!!



Voici une annonce des plus intéressantes pour les professionnels de la vente :

Vous êtes actif dans le domaine commercial ?
Vous aimez donc les défis !
Une certification internationale vous tente ?


Obtenez la Certification MERCULILLE, une certification professionnelle en négociation commerciale délivrée conjointement par HEC Liège Executive School et Skema Business School.

Les anciens candidats de l’IFV sortent avec distinction, qui seront les prochains ?

Qu’est ce que la certification ?
L’objectif est de valider les acquis des participants en matière de techniques de vente en les confrontant aux réalités professionnelles. Ils seront appréciés sur leurs aptitudes à atteindre les objectifs et sur leurs qualités relationnelles. C’est un jury de professionnels (entreprises) qui validera ou pas ces compétences.

Modules et concours
Après avoir suivi un module pratique de 42 heures en techniques de vente (dont 14 heures de training exclusif), les participants participeront au concours final, qui consistera en deux matches de négociation à partir de cas qu’ils auront eu l’occasion de préparer au préalable.

Quand ?
· Vendredi 25 et samedi 26 février – vendredi 4 et samedi 5 mars 2011 : Module d’approfondissement et Techniques de négociation
· Vendredi 18 mars et vendredi 1er avril 2011 : Training intensif et préparation cas avec les entreprises
· Vendredi 15 avril 2011 : La certification

Où ?
Le module sera donné à Skema Business School, Avenue Willy Brandt, 59777 Euralille, France.

Coût ?
Les diplômés d’HEC-ULg et de l’IFV peuvent participer gratuitement à cette formation.

Conditions ?
· Pour les diplômés HEC-ULg : être sorti depuis maximum trois ans et avoir une expérience d’au moins un an dans une fonction commerciale (BtoB)
· Pour les certifiés IFV : avoir un diplôme universitaire ou au minimum un bac+2 et une expérience d’au moins 3 ans dans la vente
· S’engager à suivre l’entiereté du module
· Envoyer un CV et une lettre de motivation au plus tard pour le 22 décembre 2010 à HEC Liège Executive School, Institut des Forces de Vente, Laetitia Debraz, Créapôle Liège Science Park, Allée des Noisetiers 2 à 4031 Angleur ou laetitia.debraz@ulg.ac.be

Attention : le nombre de places étant limité, une sélection sur base de cette lettre et du CV sera effectuée.

vendredi 3 décembre 2010

Etablir le contact facilement

Intéressant et paru dans BIZZ by mail du 26/11/2010.

Si vous avez besoin de trucs pour vous sentir à l'aise lors d'un cocktail ou d'une rencontre entre professionnels, voici quelques conseils qui valent la peine.

Bonne lecture,
Eric Nenin


Pour établir le contact facilement


Une bonne conversation avec des inconnus commence par quelques phrases anodines sur le temps qu'il fait, sur la qualité du café ou du dernier orateur. Les quelques règles suivantes vont aideront peut-être à bien passer le cap de ces premiers instants.

  • Rassurez-vous vous-même. Observez votre environnement : la salle, les gens, l'interaction entre eux pour bien vous intégrer dans la réalité du moment. Vous évacuerez ainsi votre impression d'être un étranger dans ce lieu. Réfléchissez au type de personnes avec qui vous avez en général un contact facile et repérez-les. S'agit-il plutôt d'hommes ou de femmes ? De personnes 'enveloppées' ou de gens plus âgés ?

  • Entamez la conversation. Vous ne devez pas nécessairement dire quelque chose d'intéressant. Les gens apprécieront que vous preniez l'initiative de leur parler. Le sujet avec lequel vous les aborderez sera de préférence le plus neutre possible : le temps, les embouteillages, la foule présente… Vous pourrez ainsi entamez un round d'observation.

  • Contact ! Tout commence par le regard. Pour établir un contact visuel, vous devrez parfois vous déplacer un peu ou contourner quelqu'un d'autre. Vient ensuite la phrase d'ouverture. Une entrée en matière trop brusque risquerait de tout gâcher. Pour approcher un petit groupe, vous établirez d'abord un contact visuel avec un membre du groupe. Avant d'entrer dans le groupe, attendez d'avoir 'l'autorisation' de cette personne via ce contact visuel ; elle fera un petit pas de côté pour vous faire de la place. Vous vous présenterez et ensuite, vous direz : "Mais je crois que je vous ai interrompus."

  • Imitez l'autre. Adoptez de façon subtile plus ou moins la même attitude que votre interlocuteur. Cela aura pour effet de le tranquilliser et vous tranquillisera probablement aussi.

  • Ecoutez les autres. Ce sont souvent ceux qui écoutent le mieux qu'on écoute le plus. Ecouter est une façon d'accorder de l'attention et les gens aiment faire l'objet d'attention.

Source : Intermediair.nl

samedi 6 novembre 2010

EMPLOI : une annonce à transmettre !!!!


Un de mes amis directeur d'une PME active dans le secteur de la sécurisation informatique recherche un nouveau collaborateur dont le profil est le suivant :

Niveau Universitaire, spécialisé dans la gestion de projets informatiques, cette personne collaborera directement avec la direction à la réalisation et concrétisation des projets de développement de solutions clients. Elle sera l'interface entre la R&D et les équipes afin de conduire la réalisation des concepts à commercialiser par l'entreprise sur ses marchés B2B.

Si vous connaissez quelqu'un qui cherche à se réaliser au sein d'une PME Wallonne en pleine expansion, prenez contact avec moi à l'adresse suivante : en@letzgo.eu je me ferai un plaisir de mettre les personnes en relation.

ANNONCE A DIFFUSER LARGEMENT DANS VOS RESEAUX!

Merci

lundi 18 octobre 2010

Quel type de vendeur êtes-vous?

Ce matin, j'ai reçu dans ma boîte cet e-mail proposé par Bizz by mail.
Ces croyances sont tenaces; ces systèmes composés de profils, cases, tiroirs dans lesquels chacun doit trouver une place font encore recettes ... Je vous laisse apprécier, par vous même, la pertinence d'une telle approche. Pour notre part, nous prendrons le recul nécessaire pour évaluer ce système, il nous semble - par contre - objectif de relayer ce genre d'information afin d'éclairer celles et ceux qui pourraient s'en inspirer.

lundi 18 octobre 2010 à 08h00 source : Bizz by mail.

Quel type de vendeur êtes-vous ?
Prospection, négo, fidélisation… Chaque commercial a sa spécialité, ses atouts et ses faiblesses. Identifiez les vôtres grâce à ces cinq profils types.

Le tombeur.
Le tombeur est celui qui, par son charme et sa force de conviction, parvient à faire signer le prospect. Son talent consiste à ne pas lâcher sa proie, tout en donnant l’impression qu’il ne cherche pas à vendre à tout prix. Lorsqu’un client arrive en magasin, plutôt que de demander ce qu’il cherche, il se présente par son prénom et précise qu’il se tient à sa disposition pour lui présenter la nouvelle collection. Il doit éviter toutefois de théâtraliser ses prestations.

Le promoteur.
Ce profil est idéal sur de nouveaux marchés. Le promoteur a le don de créer le besoin grâce à une parfaite maîtrise de son argumentaire, son éloquence et sa capacité de conviction. Cependant, il ne peut pas perdre de vue les besoins réels du client.

Le penseur.
Il affine sa réflexion et active son réseau avant d’agir commercialement. C’est le profil indiqué pour gérer les grands comptes, traiter avec le top management ou intervenir dans des cycles de vente complexes. Cependant, le penseur a un défaut notable : il peut manquer de combativité pour trouver de nouveaux clients ou les faire signer rapidement.

Le docteur.
C’est quelqu’un qui est à l’écoute des besoins précis de sa clientèle, son budget, l’échéance de l’achat, l’identité du décideur et celle des compétiteurs.

Le chasseur.
Il s’agit d’un commercial sachant passer les barrages pour atteindre les décideurs. Ce profil figure parmi les plus recherchés. Il est capable de lancer une vague de prospection équivalant à 100 appels téléphoniques par semaine.

Source : Management

mercredi 29 septembre 2010

Radiographie de la vente

Content de partager un article intéressant sur l'approche de la vente. Permettez d'attirer votre attention sur le paragraphe concernant l'étude des besoins qui rencontre la philosophie d'approche prônée par E.N.Conseil en négociation commerciale.
Pour accéder à l'article, cliquer ici.
Au plaisir,


jeudi 19 août 2010

Un article pertinent sur la découverte des besoins (clic sur le titre)

Un article paru dans BIZZ concernant la découverte des besoins. Il reprend de nombreuses notions et partage les principes d'approche que E.N.Conseil défend. L'article est disponible à partir de ce lien : clic ici
Il est à votre disposition sur le site de Letzgo ltd.
http://www.letzgo.eu
Bonne lecture!

mardi 25 mai 2010

Une annonce intéressante


Voici une annonce qui mérite votre attention.Si vous êtes à la recherche d'un commercial, les HEC Liège organisent leur IVè Sales Evening. Voici leur annonce :

Sales Evening IV – 2010 – L’évènement qui tombe à pic

Vous êtes régulièrement à la recherche de talents commerciaux ?

Alors, ne manquez pas notre Sales Evening IV qui se tiendra le mercredi 9 juin prochain de 18h à 21h à l’Elysée Arts Gallery (Liège).

Une concentration de commerciaux motivés lors d’une soirée de networking …

Quoi de mieux pour :

· Faire connaître vos atouts.
· Voir à l’œuvre le commercial qui vous conviendra peut-être ?

Inscrivez-vous dès maintenant ! Les inscriptions se clôtureront le 27 mai prochain. (clic pour télécharger l'invitation)

CONTACT :

Laetitia Debraz
Assistante administrative et commerciale
HEC Liège Executive School
Institut des Forces de Vente
Liège Science Park, Allée des Noisetiers 2 - 4031 Angleur
Tél. : 04/232.72.98
Fax : 04/367.83.48
laetitia.debraz@ulg.ac.be
www.ifv.be

lundi 10 mai 2010

Un blog très intéressant pour les commerciaux !!!!


Nous venons d'entrer en contact avec la société Axlane à la philosophie commerciale et professionnelle familière.

Son blog délivre une série impressionnante de conseils utiles et pratiques parfaitement en phase avec l'esprit développé ici.

Je ne peux que vous conseiller la lecture de son dernier post :

Faut-il vraiment savoir vendre des congélateurs

aux esquimaux?

Un vrai régal!

Ici aussi, le professionnalisme est à la une et c'est avec plaisir que nous le conseillons parmi nos liens utiles.
Visitez ce blog! Deux avis valent toujours mieux qu'un seul.

http://prospecter.wordpress.com/

Une formation à la vente augmente le chiffre d'affaire


Succès : 55% de progression absolue des affiliations pour les Mutualités Chrétiennes de Verviers grâce à l’organisation d’un programme de formations à la vente «douce» en collaboration avec le Centre IFAPME de Verviers. Les "6 balises de la vente" de E.N.Conseil & Letzgo Ltd y contribuent sensiblement!

La formation «6 balises de la vente» de E.N.Conseil & Letzgo ltd génère des résultats rapidement positifs sur le chiffre d’affaire de l’entreprise. Cette success-story le démontre.

Les Mutualités Chrétiennes de Verviers, en collaboration avec IFAPME Verviers ont fait confiance à E.N.Conseil pour relever, avec les équipes de conseillers de la mutuelle, un défi de taille : sensibiliser les équipes de conseillers aux nouvelles contraintes imposées par un marché de plus en plus concurrencé.
Les résultats sont d’autant plus remarquables qu’ils concernent un public à priori peu sensibilisé aux enjeux commerciaux en présence.

Le programme réparti sur 4 journées de formation aux «6 balises de la vente» promu par E.N.Conseil & Letzgo Ltd a permis d’atteindre des résultats plus qu’honorables :

Le management de l’institution constate que les équipes ont :
  • pris conscience des nouveaux enjeux imposés par un environnement concurrentiel de plus en plus important et pressant;
  • renforcé leur sentiment d'appartenance aux valeurs de leur institution à travers une revalorisation de leur métier;
  • assimilé et appliqué des techniques de vente douce pour fidéliser et recruter des membres;
  • mis en place des structures en cohérence avec les objectifs fixés, pour relever les défis et rencontrer les enjeux actuels de la Mutualité Chrétienne à Verviers.
En terme de chiffres, à l’issue de cette formation, les Mutualités Chrétiennes de Verviers ont enregistré, en 2009 :
  • une diminution constante des mutations OUT (membres qui quittent la Mutualité Chrétienne) de près de 24 % ;
  • une augmentation constante des mutations IN (personnes qui s'inscrivent à la Mutualité Chrétienne) de près de 36 %;
  • une progression générale absolue et factuelle de 55% entre 2008 et 2009
Les prévisions sont excellentes puisqu’en 2010 (à titre indicatif et provisoire) les Mutualités Chrétiennes de Verviers prévoient des résultats qu’elles n’ont plus atteint depuis 11 ans en renouant avec des performances identiques aux années de référence de cette époque.

C’est avec un agréable sentiment de devoir accompli que E.N.Conseil & Letzgo Ltd remercient les Mutualités Chrétiennes de Verviers et le Centre IFAPME pour cette collaboration très fructueuse. Nous tenons, par ailleurs, à mettre en avant l’engagement pro-actif et le professionnalisme de tous les collaborateurs Conseillers qui restent les véritables artisans d’un tel succès.

Félicitations!

Eric Nenin.

lundi 22 mars 2010

Synthesis cherche un commercial en Belgique


La société Synthetis à dimension internationale, spécialisée dans le développement de solutions de gestion informatisée et introduite dans le secteur agroalimentaire, engage un commercial (Belgique - France) pour le déploiement de son application informatique «people force» dédiée à la gestion de l’affectation des personnes travaillant en lignes de production.

Le produit répond aux besoins de toute entreprise industrielle dans tous les secteurs ayant à gérer des affectations de personnel dans ses lignes de production.

Pour toute information, contactez M Jean-louis DECKERS - jl.deckers@liance.be
ou http://www.synthetis.com - info@synthetis.com

Un pdf du Powerpoint explicatif du produit à commercialiser est disponible. Suivez le lien : People force

Faites circuler cette annonce dans votre réseau, l'opportunité est excellente pour un commercial ayant une expérience dans la vente B 2 B de solutions informatiques de gestion.

Bien à vous et bonne chance.
Eric Nenin

jeudi 4 mars 2010

Citydeal cherche activement des commerciaux pour la France.


Toujours heureux de relayer ce genre d'annonce, Citydeal, société spécialisée dans le e-commerce cherche activement des commerciaux et des chefs de secteur pour le territoire français.
Ils cherchent 1 chef de secteur par ville : Marseille, Lyon, Toulouse, Nice, Nantes, Strasbourg, Montpellier, Bordeaux, Lille, Rennes, Reims, Saint-Etienne, Toulon.

Pour Paris, des commerciaux et des commerciaux Grands Comptes.
L'adresse du site pour voir les annonces en lignes est : http://www.citydeal.fr/jobs et l'adresse e-mail pour envoyer sa candidature est : recrutement@citydeal.fr
Les documents relatifs aux profils demandés sont disponibles au téléchargement en suivant les liens ci-dessous :
Profil du poste de commercial
Profil du poste de chef de secteur
Profil du poste de commercial grands comptes
Faites passer l'information autour de vous et dans vos réseaux et bonne futures collaborations.

Eric Nenin

mercredi 3 mars 2010

Des conseils qui se rejoignent

Bizz by Mail, a demandé à ses lecteurs de faire parvenir un ou des conseils susceptible(s) d’intéresser d’autres lecteurs.
Parmi les nombreuses réponses, ils ont, entre-autre, sélectionné ceci.

Ces conseils s'inscrivent totalement dans les propositions qui sont faites en formation par E.N.Conseil et Letzgo. C'est toujours intéressant de corroborer les approches afin de vérifier la pertinence des discours tenus vis-à-vis des participants en recherche de nouvelles compétences.

1. Négociations de vente
Définissez votre objectif. Souhaitez-vous une simple rencontre, remettre une offre de prix ou procéder à une vente directe ? Sachez que chaque objectif requiert une approche différente.
2. Ecoutez votre client.
Soyez attentif à ses propos mais aussi au ton employé. Reformulez votre proposition en utilisant les mots de votre client et en soulignant l’importance de certains aspects. 

3. Faites preuve de professionnalisme
Et adoptez un ton de conversation ordinaire, pourquoi être pontifiant? Pour ce faire, il suffit de trouver une solution AVEC le client. Evitez par exemple de mettre un tout nouveau projet sur le tapis si ce n’est pas justifié. Insistez plutôt sur les actuels points positifs et suggérez ce qui peut-être amélioré. 

4. Déterminez des points d’action concrets et respectez vos engagements.
Si vous annoncez à votre client que vous lui enverrez votre offre de prix le lendemain, soyez certain qu’il sera là pour vous le rappeler. Vous pouvez également proposer d’appeler votre client pour parcourir l’offre de prix ensemble.

Il reste juste l'apprentissage du Posilandais dans la formulation. Pour le reste, la cohérence est au rendez-vous.

Bonne poursuite à vous!

Eric Nenin

mardi 2 mars 2010

Améliorer son sens de l'écoute


Quelques conseils utiles dans le cadre de l'écoute.


Améliorer son sens de l’écoute

L’incompréhension naît le plus souvent d’un manque d’attention. Pour qu’une discussion soit un véritable échange, il faut donc s’intéresser au point de vue de l’autre et faire l’effort de le comprendre. Quelques conseils.

Etudiez la façon dont vous menez une discussion.
Vous avez tendance à interrompre les gens, à empiéter sur leur temps de parole ? Voilà une attitude qui peut donner la désagréable impression que vous savez déjà ce que l’autre veut dire. Si quelqu’un vous agace, cherchez à comprendre pourquoi avant l’entretien : cela vous évitera de vous laisser submerger par vos sentiments pendant la discussion.
Laissez votre interlocuteur vider son sac.
En général, la personne à qui on a délivré une information marquante (agréable ou non), réagit par un flot de paroles, expression de son indignation, de son inquiétude ou de son enthousiasme. Dans un premier temps, l’émotion l’emporte en effet sur la raison. Attendez que cette phase d’excitation retombe en restant silencieux.
Sachez ménager des moments de respiration. Avant de prendre la parole, laissez toujours s’écouler deux secondes pour vous donner le temps de respirer posément. Ces pauses sont essentielles pour reprendre son souffle et assimiler l’information. Le silence permet aussi de montrer à votre interlocuteur que vous êtes attentif à ce qu’il dit et que vous respectez son point de vue.
Apprenez à respecter la parole d’autrui.
Evitez certaines expressions comme « A votre place… », « Allons au fait », ou encore « La question n’est pas là ». Il faut trouver un équilibre délicat entre empathie et distance.
Reformulez les propos tenus sans les interpréter.
Par exemple, l’affirmation « Trois mois, c’est très peu pour concrétiser une telle idée » peut être reformulée de la sorte : « Si j’ai bien compris, vous manquez de temps pour réaliser un projet de cette envergure. »


Source : Management
Extrait de Bizz by mail du 02/03/2010

mercredi 3 février 2010

Un site de recrutement de commerciaux en France

Je relaye une information à priori intéressante pour tous les commerciaux en recherche d'emploi et toutes les entreprises en recherche de commerciaux professionnels.
Il s'agit de Commercial.fr, une plateforme qui met en relation les offres et demandes d'emplois dans le domaine des services commerciaux sur le territoire français.

Nous y trouvons de l'information générale et spécifique aux métiers commerciaux, les recruteurs peuvent y contacter les postulants, les postulants y contactent les recruteurs d'une région définie; s'y trouvent des statistiques, une messagerie & les annonces offres d'emplois commerciaux.

A ce jour, 4722 CV sont publiés, 577 recruteurs y proposent leurs services, 1102 offres d'emplois sont proposées.

Espérons qu'une telle initiative puisse s'étendre à l'Europe afin d'élargir le champs des échanges et des perspectives sur le marché de l'emploi commercial.

Voici le lien :


BRAVO et bonne réussite à Commercial.fr ;o)

lundi 1 février 2010

5 conseils pour vos publications


Vous vous souviendrez peut-être de mon post mettant en évidence les vertus du "posilandais"? Cette forme d'expression positive était mise en exergue à travers 5 conseils formulés dans un article écrit en "nepaslandais". Je vous avais promis la traduction posilandaise de ces 5 conseils. La voici!

Bien informer son lecteur tout en retenant son attention ? C'est possible à condition de changer certains principes trop "scolaires" pour être efficaces.



1. Allez droit au but!
Plutôt que de présenter le contexte, annoncer le plan, résumer le sujet, commencez par accrocher votre lecteur! Faites mieux que la dissertation apprise à l'école… Commencez plutôt votre mémo par l'info la plus percutante ou par un chiffre-clé pour donner envie de lire la suite.

2. Construisez des phrases courtes

«Proposition subordonnée relative» ou «complément circonstanciel de temps» : nous avons appris les ressources de la grammaire française dans des phrases longues. Dans le monde professionnel, votre objectif est d'être compris rapidement. Rédigez des phrases courtes (une phrase = une idée). Et privilégiez la structure naturelle de la phrase : sujet-verbe-complément.

3. Simplifiez la conjugaison

Jongler avec l'imparfait du subjonctif ou le plus-que-parfait était bien noté par vos profs de français. Privilégiez l'emploi du présent, pour son côté direct et vivant, ou le passé composé, qui est le temps du compte-rendu. 

4. Utilisez un vocabulaire usuel

Les termes littéraires donnent un vernis classique à vos "devoirs"…Aux mots abstraits, de plus de trois syllabes et aux termes techniques, préférez les mots courts, précis et imagés. 

5. Etalez votre culture avec parcimonie
Pourquoi vouloir impressionner en truffant ses textes de références et de citations pompeuses? Allégez vos textes pour en faciliter la lecture et impliquer le lecteur. Placez vos sources et vos références à la fin du document.

Qu'en pensez-vous?

mardi 12 janvier 2010

Un salon intéressant


Je relaye une information qui nous est précisément destinée, un salon spécifiquement orienté force de vente...
Voici le lien et au plaisir de vous y rencontrer...
Pour vous inscrire gratuitement, cliquez sur l'image ci-dessous.


jeudi 7 janvier 2010

Exercice de communication positive à l'attention des commerciaux optimistes ;o)


Bonne et heureuse année 2010 à vous toutes et tous !

Petite réflexion "remue-méninges" de début d'année pour le plaisir...

Quelle est la particularité de l'article ci-dessous?

Cet article, paru dans "Bizz by mail" du 5/01/2010 possède une particularité, laquelle?
Je pointe un paradoxe auquel je suis particulièrement sensible : la formulation des titres voire du message. Cet article prodigue d'excellents conseils, par contre, il est rédigé en de nombreux termes et expressions à connotation négative.
Bien sûr, il n'y a qu'un dingue, "passionné" dans mon genre pour le pointer et mon but ici est constructif car loin de moi l'idée de me moquer d'un travail qui est formulé de façon totalement conforme aux habitudes de communication. Mais quel serait l'effet du même article s'il était rédigé avec un maximum de formulations positives? Puisque je soulève la polémique, je vous propose l'article original et sa traduction en "plussais", terme inventé pour désigner la langue parlée dans le "Plussland, la contrée imaginaire que j'invente où les habitants s'expriment en termes essentiellement positifs.

Article original : Bizz by mail du 05/01/2010

Communiquer à bon escient : 5 erreurs à ne pas commettre

Bien informer son lecteur tout en retenant son attention ? C'est possible à condition d'oublier tout ce que l'on vous a enseigné à l'école.
1. Ne commencez pas par une introduction
Présenter le contexte, annoncer le plan, résumer le sujet: quel ennui! Oubliez la dissertation... Commencez plutôt votre mémo par l'info la plus percutante ou par un chiffre-clé pour donner envie de lire la suite.
2. Ne construisez pas de phrases compliquées
«Proposition subordonnée relative» ou «complément circonstanciel de temps» : nous avons appris les ressources de la grammaire française dans des phrases à rallonge. Dans le monde professionnel, votre objectif est d'être compris rapidement. Rédigez des phrases courtes (une phrase = une idée). Et privilégiez la structure naturelle de la phrase : sujet-verbe-complément. 3. N'utilisez pas de conjugaisons rares
Jongler avec l'imparfait du subjonctif ou le plus-que-parfait était bien noté par vos profs de français. Employez simplement le présent, pour son côté direct et vivant, ou le passé composé, qui est le temps du compte-rendu.
4. Evitez les termes littéraires
Les termes littéraires donnaient un vernis classique à vos "devoirs"...Pourchassez les mots abstraits, les mots de plus de trois syllabes et les termes techniques. Préférez les mots courts mais précis et imagés.

5. N'étalez pas votre culture

Pour tenter d'impressionner le correcteur, il fallait truffer ses devoirs de références et de citations plus ou moins bien comprises. Allégez vos textes de tout ce qui ralentit la lecture et ennuie le lecteur. Placez vos sources et vos références à la fin du document.

Ma traduction en "Plussais" vous sera proposée dans le tout prochain article (technique de fidélisation oblige) ;o))), d'ici là, je vous propose de jouer à faire l'exercice pour vous, lisez-le (il est intéressant) et traduisez-le en "Plussais", c'est excellent pour passer aux termes positifs dans votre argumentation ;o)... Bien à vous et à très bientôt. Eric